Mise en œuvre de systèmes géothermiques sur sondes verticales dans le nord de la France

Grâce à plus de 50 ans d’expérience, Pontignac a su se démarquer en tant qu’acteur majeur du sondage et du forage dans le nord de la France, en valorisant le sous-sol dans le domaine de la géothermie pour le chauffage ou la climatisation des bâtiments.

Nous sommes signataire de la Charte QUALIFORAGE, maîtrisons depuis plus de 15 ans les méthodologies de foration et d’exécutions particulières que requièrent les systèmes géothermiques sur sondes verticales et pouvons appliquer cette technologie aux bâtiments publics (piscines, écoles, salles polyvalentes, mairies, salles de sport, EHPAD…) mais aussi aux bâtiments tertiaires (bureaux, commerces, entrepôts, refuges…) ainsi qu’aux logements (immeubles collectifs, lotissements, maisons individuelles…).

Un système géothermique sur capteurs verticaux (ou sondes géothermiques) est une technologie de chauffage (et de refroidissement) permettant le transfert de chaleur depuis le sol vers les locaux concernés (et inversement).

Le principe de fonctionnement de cette technologie repose sur l’association d’un système de captage de la chaleur du sous-sol et d’une machine thermodynamique : la pompe à chaleur.

La pompe à chaleur est un appareil mécanique alimenté électriquement qui permet par simple application du principe de compression des vapeurs de restituer à haute température la chaleur prélevée sur une source « froide », à l’image de ce qui se passe dans un réfrigérateur.

L’alimentation en calorie de la pompe à chaleur est assurée par la circulation d’un liquide caloporteur (généralement de l’eau glycolée) dans un réseau de tube mis en place dans des forages de 50 à 200 mètres de profondeur : les sondes géothermiques.

Une fois les calories absorbées par la pompe à chaleur, le liquide caloporteur est réinjecté dans les sondes géothermiques où il va progressivement se réchauffer au cours de son cheminement dans les tubes constitutifs de la sonde jusqu’à son retour à la pompe à chaleur.

Un système avantageux pour les lieux dépourvus de nappes phréatiques productives

La rentabilité et la fiabilité d’un système géothermique sur sonde reposent essentiellement sur le dimensionnement et la conception des capteurs verticaux. En effet, la quantité de chaleur pouvant être prélevée dans le sol dépend de nombreux paramètres tels que : – la nature géologique des sols traversés, – les matériaux employés pour la conception des sondes, – l’énergie accumulée dans le sous-sol au cours du temps, … Cette étape est d’autant plus importante qu’un surdimensionnement du champ de capteur conduira à une augmentation significative des coûts d’installation, alors qu’un sous dimensionnement du champ de capteurs provoquera, à plus ou moins longue échéance un appauvrissement irréversible du sous-sol pouvant conduire à la ruine du système (gel des sondes).

L’un des avantages majeurs de la sonde géothermique réside dans sa souplesse d’utilisation quelle que soit la nature des terrains rencontrés. En effet, le concept d’échangeur sur boucle fermée permet au système d’être opérationnel indépendamment de la configuration hydrogéologique du site, contrairement aux solutions fonctionnant sur captage d’eau souterraine qui, par conséquent, sont tributaires des fluctuations piézométriques et nécessitent un entretien et une maintenance régulière de leurs organes de pompage.

Les systèmes géothermiques sur sondes verticales ne nécessitent donc pas de nappe phréatique productive et pérenne et peuvent être utilisés quelle que soit la géologie du sous-sol (y compris dans des argiles imperméables ou des roches sèches), en adaptant le nombre et la profondeur des sondes à la puissance calorifique nécessitée par le projet.

Des prestations sur mesure, et certifications attestant de notre savoir-faire

  • Étude préalable de faisabilité
  • Déclarations administratives préalables
  • Réalisation conforme à la norme NF X 10-970
  • Raccordement horizontal et installation du collecteur
  • Test de réponse thermique
  • Diagnostic d’ouvrages existants

Afin de vous permettre d’en savoir plus sur la nécessité d’installer un système sur sondes géothermiques verticales ou pour tout renseignement complémentaire, notre service client se tient disponible du lundi au vendredi pour répondre à toutes vos questions.

Quelques-unes de nos références en sondes géothermiques verticales

Bâtiments publics

  • FENAIN (59) école maternelle : 15 sondes (linéaire total de 1322 mètres), pose du collecteur et raccordements
  • SAINGHIN-EN-MÉLANTOIS (59) Salle des fêtes : 8 sondes (linéaire total de 821 mètres) et raccordements.
  • MONT-BERNANCHON (62) Maison Nature : 6 sondes (linéaire total de 562 mètres).
  • BOVES (80) Foyer des Apprentis CMA80 : 36 sondes (linéaire total de 3906 mètres).

Bâtiments tertiaires

  • AMIENS (80) Siège d’EIFFAGE « Le Volnay » : 7 sondes (linéaire total de 685 mètres), test de réponse thermique, pose du collecteur et raccordements
  • ABBEVILLE (80) Médecine du Travail : 7 sondes (linéaire total de 727 mètres), test de réponse thermique, pose du collecteur et raccordements.
  • MARTAINNEVILLE (80) Immeuble de logements : 5 sondes (linéaire total de 511 mètres), pose du collecteur et raccordements.
  • LA SENTINELLE (59) Agence EIFFAGE : 8 sondes (linéaire total de 704 mètres).

Logements

  • CROIX (59) Maison de 300 m² et piscine : 8 sondes (linéaire total de 692 mètres), pose du collecteur et raccordements
  • HERZEELE (59) Maison de 120 m² : 2 sondes (linéaire total de 128 mètres)
  • HOUPLINES (62) Logements de fonction collège Salengro : 8 sondes (linéaire total de 603 mètres).
  • WASQUEHAL (59) Maison 200 m² : 5 sondes (linéaire total de 504 mètres).
logo Pontignac

Contactez-nous et demandez votre devis gratuit pour l’installation de votre système de sondes géothermiques verticales.